Un voyage à travers les Ages
D'un aveugle à l'autre
 -
 -
 
"Lorsque son père, Louis XV, saturé de plaisirs, fatigué d'une journée de grande chasse, viendra goûter quelque repos dans le petit cabinet auprès d'Adélaïde, son enfant gâtée, il la trouvera rieuse, amusant ses doigts légers sur une jolie vielle en bois de citronnier, ornée de sculptures et enrichie de turquoises. La reine Marie Leczynska, elle, en jouait médiocrement, se moquant d'elle même avec cette gaîté et cette douceur, cette simplicité qui siéent si bien à de si illustres personnages." 

 

 
Dans l'esprit des compositions destinées à de si illustres personnages, voici la description d'un faune, être fantastique mi-chèvre, mi-homme, la Divinité des bois.
(musique bientôt disponible)
 
 
 
De telles compositions ont été faites pour la vielle afin d'amuser d'illustres personnages. On connaît à l'époque un goût immodéré pour le champêtre et le pastoral. Bien-sûr, il s'agit là d'un pastoral mythologique comme le laisse supposer cette divinité des bois, qui est en fait le dieu Pan, un pastoral où les bergers s'appellent Thirsis et les bergères Phyllis. On célèbre aussi à cette époque les moeurs qu'on veut croire idylliques des campagnes. 
 
(musique bientôt disponible) Voici maintenant quelques extraits du premier ballet de village de Bodin de Boismortier, une oeuvre qui veut dépeindre les danses populaires de l'époque. 
 
 
Vous aurez peut-être noté, au cours de l'interprétation des morceaux baroques, des séries de notes balancées rapidement. Ces séries de notes sont appelées trilles. A l'origine, le trille avait pour fonction de prolonger le son des instruments à son court, tel que le clavecin. Pour donner plus d'ampleur au son, on commença donc à alterner rapidement deux notes pour donner l'effet d'un son long. Par la suite, le trille est devenu un agrément, passage obligatoire du style baroque. 
Toutes les compositions précédentes étaient des compositions pour vielle.  
 
De cette époque, on trouve également de nombreuses adaptations, dont la plus célèbre est celle des quatre saisons de Vivaldi, appelée les saisons amusantes, contemporaine de Vivaldi. Voici l'allegro du Printemps, adapté à l'époque de l'auteur pour ces instruments "rustiques".
 
 Retour sommaire Vertica | Retour sommaire du voyage | Page suivante