Un voyage à travers les Ages
D'un aveugle à l'autre
 -
 -
 
Le temps a passé. En 1671, sous le règne de Louis XIV, deux vielleux ambulants, Jeannot et La Rose, firent entendre sur la vielle menuets, entrées et contredanses. Quelque seigneur, quelque dame vanta leur mérite en haut lieu, et toute la Cour voulut les entendre. Bien mieux, on leur demanda des leçons. Ils s'y prêtèrent de bonne grâce et de ce moment, des gens de qualité, disciples de Jeannot et la Rose, se mirent à vieller avec fureur. 
Que pouvaient donc contenir ces leçons des origines de la vielle baroque, sinon les morceaux célèbres de l'époque, les "tubs" dirait-on aujourd'hui ?  
 
 
Parmi ces morceaux, l'ouverture du Te Deum de M.A. Charpentier (extrait de concert Vertica)
 
 
 
La vielle fait partie de la famille des instruments à bourdons. A l'origine, dans la musique populaire, depuis la musique médiévale, le premier accompagnement était une note basse, toujours la même, tenue continuellement pendant la mélodie. On peut penser que dans ces interprétations baroques, on a limité le nombre de bourdons parce qu'ils produisent des dissonances avec l'accompagnement harmonique, mais les musiciens ont parfois recherché l'effet de bourdon.  
 
C'est celui-ci que nous vous démontrons maintenant dans la Musette de M. de Sainte Colombe, maître de la viole de gambe du XVIIème siècle. 
 
Ce fut le départ de l'utilisation de la vielle comme instrument savant de plus d'un siècle. Soixante ans après Janot et la Rose pourtant, on parlait toujours d'aveugles. M. Balard écrit dans sa méthode de vielle : 
"Depuis que la Cour du Roi a considéré la vielle comme un instrument capable d'occuper sa délicatesse, les clairvoyants courrent sus aux pauvres aveugles pour leur enrayer un bien qui leur était propre et qui leur appartenait sans aucun concurrent." 
 
Voici, d'un genre très prisé à l'époque, le Noël, des extraits de la synphonie des Noëls de Delalande. Introduction classique due au compositeur et développements sur des thèmes de Noëls populaires.
 
  Retour sommaire Vertica | Retour sommaire du voyage | Page suivante